315 Membres en ligne
315 Membres en ligne
Posez vos questions et trouvez de nouvelles idées auprès de la communauté Google Partners.
Guidez moi
star_border
Répondre

Organisation de l'offre commerciale

Novice ✭

Bonjour,

Je souhaite réorganiser l'offre de notre agence en matière d'AdWords.

Nous facturions jusqu'à présent notre support sur la base du temps passé dans le cadre d'un contrat d'assistance.

Nous souhaitons aujourd'hui présenter une offre spécifique.

J'ai identifié plusieurs approches pour lesquelles je souhaiterais recueillir vos avis :

 

Dans tous les cas nous créons un compte pour le client que nous rattachons à notre centre multicomptes.

 

1. Nous payons les campagnes et ajoutons un pourcentage. Nous refacturons ensuite l'ensemble au client.

Mais si il a un accès administrateur il pourrait modifier le budget puis refuser de le prendre en charge.

 

2. Le client paye lui même les campagnes et nous facturons notre prestation de paramétrage et de suivi sur la base d'un pourcentage.

Le problème et que le client peut modifier son budget à loisir et cela nécessite ensuite un suivi très rigoureux pour le calcul du pourcentage.

 

3. On facture au client une prestation basée sur un forfait temps pour le suivi de son compte.

Comment évaluer la charge ?

 

Il est possible d'envisager un coût calculé sur un pourcentage du budget investi OU sur un forfait temps OU sur un nombre de campagne / d'annonces / de mots clefs.

 

Je vous remercie pour vos retours et conseils.

Réponses des expertsverified_user

Solutions approuvées
Message signalé comme meilleure réponse.
Solution
Accepté par Philippe_mcir (Top Contributeur)
novembre 2015

Re : Organisation de l'offre commerciale

[ modifié ]
Top Contributueur Alumni

Bonsoir,

 

La première et la seconde approche semblent assez similaires.

L'ajout d'un pourcentage suite au dépenses, qu'elles soient engagées par l'agence ou par le client revient au même. Seule la trésorerie de l'agence est impactée.

 

Dans les deux cas premiers cas, le client peut modifier ses budgets. Le pourcentage que vous percevez est alors fonction du montant des frais publicitaires que vous engagez et vous êtes dans les deux cas en présence d'un risque que le client modifie les budgets (mais vous respectez les bonnes pratiques qui consistent à ne pas s'accaparer le compte d'un client sans lui laisser les accès).

 

Le contrat qui vous lie doit définir votre relation. S'il vous confie ses comptes, moyennant finance de sa part, et votre expertise d'autre part, c'est qu'il vous fait confiance et vous confie la gestion de ses campagnes. Vous devez définir contractuellement les engagement de chacun. Vous gérez les campagnes, mais l'intervention du client, qui ne fait plus partie de vos recommandations doit exclure votre responsabilité. Ainsi vous définissez le rôle de chacun et vous dégagez de votre responsabilité si le client intervient sans votre consentement sur les campagnes. 

 

En dehors de cela, la tarification au pourcentage peut être mal perçue par le client pour deux raisons :

 

  • Le client peut penser que vous essaierez de pousser les dépenses au maximum pour augmenter votre propre chiffre d'affaires
  • Il peut également penser que vous pourrez pousser à la dépense même si les actions entreprises ne sont pas forcément les plus adaptées à sa situation, toujours dans la même optique.

Même si votre travail est de la meilleure qualité qui soit, le client est toujours à même de se poser ses questions.

 

Pour moi, le plus simple est de facturer votre client pour la prestation d'optimisation et de gestion du compte, les dépenses publicitaires restant évidemment à sa charge (reste à définir si cela se fait en fin de période et que votre agence effectue une avance des dépenses, ou qu'une avance est faite de la part du client concernant les dépenses à venir). Le calcul du temps passé et de votre tarification afin de rester rentable est difficile, mais après tout, si le client fait appel à vous c'est parce qu'il sait que vous êtes un expert.

 

Evidemment, si la charge de travail augmente, suite à une nouvelle demande du client, la tarification doit également être ajustée. 

 

Le calcul basé sur un nombre de campagnes / annonces / mots clés ne me semble pas adaptée, car ce qui compte avant tout pour moi est la notion de temps passé mensuellement sur le compte afin de facturer au plus juste tout en préservant de quoi faire vivre l'agence. Comme toujours la structure des comptes étant différente en fonction du client, un même nombre de campagnes / annonces / mots clés peut nécessiter un temps différent en fonction du client.

 

Ce n'est qu'un avis parmi d'autres et je serais ravi d'échanger avec vous à ce sujet et de pousser la réflexion un peu plus loin.

 

 

 

 

 

Guillaume Toussaint
Certifié Adwords

Voir la solution dans l'envoi d'origine


Toutes les réponses
Message signalé comme meilleure réponse.
Solution
Accepté par Philippe_mcir (Top Contributeur)
novembre 2015

Re : Organisation de l'offre commerciale

[ modifié ]
Top Contributueur Alumni

Bonsoir,

 

La première et la seconde approche semblent assez similaires.

L'ajout d'un pourcentage suite au dépenses, qu'elles soient engagées par l'agence ou par le client revient au même. Seule la trésorerie de l'agence est impactée.

 

Dans les deux cas premiers cas, le client peut modifier ses budgets. Le pourcentage que vous percevez est alors fonction du montant des frais publicitaires que vous engagez et vous êtes dans les deux cas en présence d'un risque que le client modifie les budgets (mais vous respectez les bonnes pratiques qui consistent à ne pas s'accaparer le compte d'un client sans lui laisser les accès).

 

Le contrat qui vous lie doit définir votre relation. S'il vous confie ses comptes, moyennant finance de sa part, et votre expertise d'autre part, c'est qu'il vous fait confiance et vous confie la gestion de ses campagnes. Vous devez définir contractuellement les engagement de chacun. Vous gérez les campagnes, mais l'intervention du client, qui ne fait plus partie de vos recommandations doit exclure votre responsabilité. Ainsi vous définissez le rôle de chacun et vous dégagez de votre responsabilité si le client intervient sans votre consentement sur les campagnes. 

 

En dehors de cela, la tarification au pourcentage peut être mal perçue par le client pour deux raisons :

 

  • Le client peut penser que vous essaierez de pousser les dépenses au maximum pour augmenter votre propre chiffre d'affaires
  • Il peut également penser que vous pourrez pousser à la dépense même si les actions entreprises ne sont pas forcément les plus adaptées à sa situation, toujours dans la même optique.

Même si votre travail est de la meilleure qualité qui soit, le client est toujours à même de se poser ses questions.

 

Pour moi, le plus simple est de facturer votre client pour la prestation d'optimisation et de gestion du compte, les dépenses publicitaires restant évidemment à sa charge (reste à définir si cela se fait en fin de période et que votre agence effectue une avance des dépenses, ou qu'une avance est faite de la part du client concernant les dépenses à venir). Le calcul du temps passé et de votre tarification afin de rester rentable est difficile, mais après tout, si le client fait appel à vous c'est parce qu'il sait que vous êtes un expert.

 

Evidemment, si la charge de travail augmente, suite à une nouvelle demande du client, la tarification doit également être ajustée. 

 

Le calcul basé sur un nombre de campagnes / annonces / mots clés ne me semble pas adaptée, car ce qui compte avant tout pour moi est la notion de temps passé mensuellement sur le compte afin de facturer au plus juste tout en préservant de quoi faire vivre l'agence. Comme toujours la structure des comptes étant différente en fonction du client, un même nombre de campagnes / annonces / mots clés peut nécessiter un temps différent en fonction du client.

 

Ce n'est qu'un avis parmi d'autres et je serais ravi d'échanger avec vous à ce sujet et de pousser la réflexion un peu plus loin.

 

 

 

 

 

Guillaume Toussaint
Certifié Adwords

Re : Organisation de l'offre commerciale

Top Contributeur
Bonjour,

Je suis l'avis de Guizzz, prendre un fee média vous enlève votre expertise :
- car vous pouvez augmenter les investissements pour gagner plus d'argent et non pour améliorer le compte -
- vous pouvez passer pour quelqu'un de "corrompu" par Google : + vous augmentez les investissements, + Google gagne (et vous aussi)

Le mieux reste bien d'être payé par heure/jour de service presté. A vous de trouver le bon nombre d'heures/jours.
Vous pouvez aussi fixer en plus des objectifs "bonus" : nombre de conversions, sessions, qualité du trafic généré...etc.

Bien à vous,

Re : Organisation de l'offre commerciale

[ modifié ]
Top Contributeur

Mon opinion et conseils
Premièrement : attention a la loi Sapin et a ses obligations en terme de transparence.
L'obligation d accès au compte et "consultatif" vous n'êtes pas tenu de donner tous les droits au client. Par contre prévoyez la possibilité de lui rendre son compte en cas de rupture de contrat.

La facturation au temps est la plus juste mais elle demande un bon suivi avec un logiciel de gestion de tache (type ticket).

Moi je laisse toujours les clients payer les clics puis je travaille au forfait ajustable selon les évolutions du compte et donc du temps passé


Bon courage a vous